A propos de l’IPFH

26 mai 2016

INTERCOMMUNALE PURE DE FINANCEMENT DU HAINAUT – IPFH

La SCRL I.P.F.H. (à l’origine « Intercommunale d’Electricité de l’Est et du Centre du Hainaut ») a été constituée le 16 avril 1939.

Son rôle consiste principalement à gérer les intérêts de ses villes et communes associées en prenant des participations dans des sociétés actives dans le domaine de l’énergie (ORES Assets, Engie, Publigaz, Publi-T…). Le résultat de l’I.P.F.H. est subordonné aux dividendes versés par ces sociétés, ce qui constitue l’essentiel de ses produits. Elle veille donc à diversifier son portefeuille de participations permettant d’atténuer la volatilité des résultats enregistrés et de garantir une distribution pérenne des dividendes à ses villes et communes associées.

C’est également via l’I.P.F.H. qu’est organisée la Centrale d’achat d’énergie, fédérant des Villes et Communes et autres structures publiques (Province, CPAS, hôpitaux, zone de police,…). Ce regroupement, réalisé sous forme de marchés conjoints de gaz et d’électricité, a pour objectif de réaliser des économies d’échelle en termes de gestion et de réalisation des marchés publics mais également d’atteindre une stabilité budgétaire dans la composante négociable des prix de l’électricité et du gaz.

Sa gestion est entièrement assurée par l’intercommunale IGRETEC.

Par ailleurs, depuis mars 2015, l’I.P.F.H., de par son expérience du secteur de l’énergie et son expertise, est appelée à piloter une nouvelle structure, le groupement d’intérêt économique des intercommunales pures de financement wallonnes, en abrégé GIE IPFW. Ce groupement est constitué, outre l’I.P.F.H., des sept autres intercommunales pures de financement wallonnes (Finest, Finimo, IEG, IFIGA, Sedifin et Sofilux). Etant des associées de référence, tant dans la gestion des réseaux de distribution en Wallonie que dans la gestion des réseaux de transport actifs en Belgique et à l’étranger, les IPFW sont les garantes de la proximité communale et de la diffusion de l’information vis-à-vis des élus locaux et de l’actionnaire communal en général.

Le Groupement d’intérêt économique constitue donc un mode de coopération pragmatique qui permet aux intercommunales pures de financement wallonnes d’apparaître ensemble, sur des dossiers où les intérêts sont communs, sans remettre en cause la stratégie et l’organisation locale voulues par les communes associées.